Les avantages et les inconvénients du dispositif Pinel pour les investisseurs immobiliers

De nombreux notaires et promoteurs immobiliers affirment que la loi Pinel aide le marché des appartements neufs. Il convient ici de citer quelques avantages que présente ce dispositif pour les investisseurs immobiliers.

En premier lieu, ce type d’investissement permet de louer un bien sur un marché demandeur. En effet, l’objet de la loi Pinel repose sur l’incitation à construire des immeubles d’habitation dans des zones géographiques tendues. La demande est accrue dans ces zones où se concentre la population. L’investisseur bénéficie d’une garantie dommages-ouvrage de 10 ans. Il peut ainsi s’abstenir de tous travaux d’entretien durant cette période. Par ailleurs, en achetant un immeuble neuf, le paiement des droits de mutation n’aura pas lieu.

La loi Pinel et les avantages familiaux

En optant pour l’investissement locatif dans le cadre de la loi Pinel, l’investisseur a la possibilité de louer à ses ascendants ou descendants. Il peut ainsi aider ses parents, grands-parents, enfants ou encore petits-enfants en mettant à leur disposition un logement neuf, ce qui n’était pas le cas avec la précédente loi Duflot. Toutefois, il faut veiller aux respects de certaines conditions. Le locataire ne doit pas faire partie du foyer fiscal du propriétaire-bailleur. Il ne peut pas bénéficier de l’aide au logement. Aussi, ses ressources ne doivent pas dépasser les plafonds fixés chaque année par décret, de même pour les loyers qui ne doivent pas être supérieurs aux limites prévues. Mis à part tout cela, il est possible pour l’investisseur de se construire un patrimoine et un complément de retraite tout en bénéficiant de la réduction d’impôt.

La loi Pinel et les avantages fiscaux

Ceux qui se lancent dans l’investissement locatif suivant la loi Pinel s’engagent à acheter un immeuble afin de le louer selon les conditions fixées par le dispositif Pinel pendant une période déterminée. En contrepartie de cet engagement, ils bénéficient d’un intérêt fiscal significatif. Ainsi, si l’investisseur opte pour une mise en location durant 6 ans, la remise d’impôt sera de 12%. S’il choisit un engagement de 9 ans, celle-ci correspondra à 18 %. Pour une durée de 12 ans, la réduction sera égale à 21 %.

Les inconvénients de la loi Pinel

Parmi les inconvénients de la loi Pinel, le principal se rapporte au rendement limité. En effet, les ressources des locataires et les loyers à percevoir sont plafonnés. Pour pouvoir profiter de la réduction d’impôt, le propriétaire-bailleur sera obligé de louer l’immeuble à un prix généralement inférieur à celui du marché. Hormis cela, la loi Pinel entraîne un engagement dans le temps, l’investisseur est tenu de respecter le délai de 6, de 9 ou de 12 ans. Il ne peut procéder à la revente du bien avant la fin de la période d’engagement sous peine de perdre les avantages fiscaux.

En outre, ce type d’investissement constitue un risque en cas de vacance locative. Avant de s’engager, il faut vérifier la tension du marché du logement dans la cité où l’on souhaite acheter l’immeuble. Si l’acheteur n’est pas en mesure de trouver un locataire, il risque de perdre les avantages. Dans le même ordre d’idée, les contraintes géographiques sont également des inconvénients du dispositif Pinel. Il n’est pas possible d’obtenir un appartement neuf Pinel partout sur le territoire français. Les villes où il y a une pénurie de logement sont les seules éligibles au dispositif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *